Paris sous l'Occupation - Paris sous l'Occupation de 1940 jusquà 1944 


Paris sous l'Occupation Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Marie Duroy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Paris sous l'Occupation Index du Forum -> Avant le RPG -> Présentations -> Présentations validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie Duroy
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 70

MessagePosté le: Mar 21 Avr - 17:14 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

  Infos générales:  
        

 
*Nom: Duroy         
*Prénom: Marie Victoria         
Surnom: Lane (en référence à Lois Lane)         
*Faux-papiers : Oh,voyons,lorsqu'on a rien à cacher... Marie n'a pas de faux papiers,mais en cas de besoin,elle modifie légèrement son nom,pour passer inaperçue.         
*Age: 21 ans Date de naissance: 4 décembre 1919         
Lieu de naissance: Inconnu         
*Fonction: Journaliste *Nationalité: Française         
*Lien avec d'autres personnages: Connait pas mal de monde à la Gestapo,un peu moins chez les SS... Et sinon a à peu près entendu parler de toute personne d'importance politique ou médiatique à Paris.         

 
 

  Description psychologique détaillée: 
        


*Plus grande qualité: L'optimisme         
 
*Plus gros défaut: La curiosité         
*Manies: Mordiller le bout de ce avec quoi elle écrit lorsqu'elle est perdue dans ses pensées.         
*5 lignes remplies de description (psychologique): Marie a toujours été une jeune femme très enjouée,capable de monter au créneau si le besoin s'en fait ressentir.Courageuse,elle aime son métier qui occupe toute sa vie,et ferait parfois mieux de ne pas trop fouiner,au risque de s'attirer les foudres de ceux qui lui ont déjà dit cent fois qu'elle n'avait pas le droit d'être là.Mais que voulez-vous,les choses intéressantes sont toujours cachées ! Et la demoiselle met tout son coeur à l'ouvrage pour les démasquer,n'hésitant pas à braver les nazis.Oh,gentiment... Disons qu'elle insiste avec un beau sourire.Le sourire de Marie,voilà bien quelque chose d'éternel : même dans une situation critique,elle se dit que ça pourrait être pire,et préfère réfléchir à une solution plutôt que de larmoyer ou de paniquer.Elle sourit vraiment tout le temps.Son audace l'amènera à quelques situations cocasses,durant lesquelles elle n'hésitera pas à se cacher,changer de nom,etc... Ce qui lui donne un certain point commun avec les résistants.Cependant,la jeune femme n'est ni collabo,ni spécialement contre Hitler.Elle tient d'ailleurs à ne fournir aucune info à personne,avant que le journal ne soit imprimé.Marie a du mal à mentir de manière convaincante,ce qui la fait de temps à autres rougir ou bafouiller.Grande romantique dans l'âme,bien qu'elle ait les pieds sur terre,elle s'est promis de n'épouser qu'un anglais ou qu'un américain ! Il faudra voir si elle réussi à tenir bon le cap.À part cela,elle possède tout de même quelques autres défauts : gourmandise,candeur,légèreté,maladresse... Faire confiance chez elle est quasiment quelque chose d'automatique,ce qui lui jouera des tours.Quant on a gardé une grande partie de son âme d'enfant,me direz-vous... Tout cela soupoudré d'une touche d'humour,d'inventivité,d'un grand altruisme et d'un amour pour le travail bien fait.         
*Première chose que il/elle fait en se réveillant: Emerger difficilement,éteindre le réveil,se rendormir... Avant de sauter du lit et de se préparer en quatrième vitesse,tant elle est en retard.         
*Son proverbe ou phrase favoris: La première victime dans une guerre,c'est la vérité.         
Contenu de son portefeuille ou sac: Oh,c'est plutôt... Une grosse besace en cuir marron peu féminine par rapport à'un jolie petit sac à main... Il est souvent en un bazar inimaginable,mais certaines choses s'y retrouvent fréquemment : papiers d'identité,échantillons de produits de beauté,petite trousse à couture,calepin,crayon de papier avec gomme au bout,miroir de poche,agenda,carnet d'adresses,petit magnétophone,peigne,petite carte de Paris,tiquet de transport,carte de presse,plan des lignes de métro et de tram,petite loupe,morceaux de sucre,porte-feuille,une photo de sa pension,de la petite monnaie,des épingles à cheveux,mouchoir en tissu blanc,clefs de son appartement,pince à épiler... Tout cela peut paraître inutile,mais c'est un vrai kit de survie !         
Plat préféré: Entrecôte saignante sauce marchand de vin,pommes au four         
*Ce qu'il/elle déteste: Qu'on ne la prenne pas au sérieux.         

 
  Histoire:  
        
 

Imaginez un peu... Une froide nuit de décembre 1919,alors que le vent rugissait dans les feuilles des platanes jouxtant une allée de graviers menant à une grande demeure,là-bas,loin de la capitale,dans ces campagnes verdoyantes de la petite commune de La Celle Saint Cloud... Un bébé,à peine nouveau né,est déposé sur le pied de la porte,après que Dieu sait qui ait frappé maintes fois contre le massif battant.Eveillées,les responsables de l'orphelinat finissent par ouvrir,en robes de chambre.Elles découvrent alors une petite fille emmaillotée et endormie.Voilà où commence très précisément l'histoire de Marie Duroy,retrouvée un 4 décembre.N'ayant à peine que quelques semaines,on lui attribua ce jour comme date de naissance,et ce fut les seuls renseignements qu'elle pu obtenir sur son passé.Mais n'allons pas trop vite : l'enfant avait été abandonnée à l'Orphelinat de Ste Thérèse,établissement instalé dans le château depuis la Première Guerre Mondiale.Théoriquement,les parents devaient laisser une somme d'argent plutôt coquette pour que leurs enfants puissent y entrer,mais la petite n'aillant sur elle ni lettre,ni quoi que ce soit de valeur... Sûr,si elle avait eu une petite médaille en or,ou une gourmette qu'on aurait pu revendre,pour mettre un peu de beurre dans la soupe... Et oui,bien que cette pension ait d'admirables locaux,et puisse s'occuper correctement de tous ses pensionnaires,les responsables ne crachaient pas sur un peu de profit.L'équipe administrative était constituée uniquement de femmes,soit veuves ayant décidé d'aider leur prochain,soit religieuses ayant interrompu leurs études pour venir aider là où le clergé le leur demandait.Autant vous dire que la discipline était grandement présente,et que les gamins filaient droit.La femme chargée de veiller au suivi scolaire des enfants ainsi que du respect des règles -pas de jeux bruyants à l'intérieur,coucher à dix neuf heures,bain tous les soirs-,mais également directrice de l'établissement,se nommait Annelise Pontoise,ancienne institutrice révèche,au visage dur et aux petites lunettes.C'est elle qui mit le plus de temps à finalement accepter d'accueillir Marie,au lieu de l'envoyer autre part,là où on la prendrait sans demander une petite compensation financière.ça faisait désordre ! Mais la petite ne fit jamais de problèmes,restant toujours calme et posée.Ne créant jamais d'incidents,la nouvelle pensionnaire ne restait pourtant pas à part,et prenait plaisir à aller jouer avec ses camarades.Et,nous devons bien l'avouer,mademoiselle Pontoise finit par s'y attacher,malgré qu'elle fasse tout pour ne rien montrer... Marie posait de temps en temps des questions sur l'identité de ses vrais parents,mais comme on ne pouvait lui dire que ce que l'on savait,elle se mit à imaginer des choses abracadabrantesques.Un père soldat,une mère actrice... Une fuite désespérée,et eux obligés de l'abandonner,les larmes aux yeux,mais presser par le temps... Comme dans les romans... ç'aurait été tellement beau si ces rêves avaient pu être vrais ! Il n'en était rien.Pour la simple et bonne raison qu'on ne sut jamais d'où Marie venait.À l'adolescence,la jeune fille,pensant que la pension lui cachait des choses,entra par effraction dans le bureau de la dierctrice,et fouilla dans les documents administratifs.Ne trouvant rien,elle fut prise d'une sorte de crise d'hystérie,et se laissa choir sur le sol,en larmes,au milieu des dossiers éparpillés.Une surveillante la trouva là,mais Annelise ne lui fit nulle remontrance : tous les protégés de Ste Thérèse passaient un jour ou l'autre par là,peut-être pas avec autant de malice et de violence.Tout de même,à huit ans,fracturer une porte fermée à clef avec une épingle ! Les années passèrent sur cet accident,et on oublia,peu à peu.L'affaire fut pour ainsi dire enterrée,comme tout désir de miss Duroy à remettre la main sur ses géniteurs.De toute manière,ils n'étaient pas venus la chercher ? Donc tout était mieux ainsi.Le Sablier du Temps se vidait,suivant son cours,et la demoiselle embellissait,tout en aidant du mieux qu’elle pouvait,notamment en se chargeant de la surveillance des plus jeunes.À dix-sept ans,âge maximal admis à Ste Thérèse,Marie se résolut à faire ses bagages,non sans un pincement au cœur,et à se lancer dans la bouillonnante vie parisienne.Nous étions alors en 1936.L’Allemagne renaissait de ses cendres sous l’action du parti Nazi,et bientôt,la guerre recommença.Alors que les troupes françaises luttaient aux frontières,la jeune femme effectuaient des petits boulots un peu partout,en tant que serveuse,puis commis de rédaction.Car telle était bien la vocation de miss Duroy : le journalisme.Mais n’ayant aucun diplôme,à part son baccalauréat… L’Armistice marqua son entrée à l’Excelsior,journal relatant par des reportages tous les faits de la grande guerre,et dont les bureaux se situaient dans le Xème arrondissement de Paris.Par son énergie et son volontarisme,Marie finit par obtenir un poste de journaliste en bonne et dûe forme,mais dont l’accréditation se limitait et se limite toujours aux faits divers.Qu’importe ! elle est la recherche du scoop qui fera d’elle une pointure,et qui la fera grimpée au rang de reporter spécialisé dans la politique,ou encore celui dont les articles finissent en première page.Et pourquoi pas rédactrice en chef ? Les fréquentes visites qu'elle effectue au bureau de la Gestapo,ainsi que des inombrables interventions dans la vie privée des officiers -comme de les retrouver au théâtre pour les interroger- finirent par la faire bien connaîtres des services en place.Bien que ses questions soient un brin dérangeantes,car mettant le doigt sur des cas gênants,on ne la prend pas vraiment comme une mance dangereuse : les soldats la raccompagnent gentiment à la sortie,et c'est tout,puisqu'elle ne trouble pas l'ordre public et ne fait pas montre de violence.Finalement,Marie finit par se faire connaître de pas mal d'allemands,qui au final la voient comme une distraction.Elle revient toujours,qu'on lui donne de fausses informations,ou qu'on ne lui réponde pas ! Tels sont les ordres vis-à-vis des journalistes : se taire ou brouiller les pistes.N’ayant tout de même pas un salaire astronomique,Marie habite un petit appartement dans le quartier de Notre Dame,au dessus d’une vielle bibliothèque.C’est un lieu tranquile,un brin vétuste et pas très spacieux –un petit couloir menant à la pièce à vivre,reliée à une chambrette,la salle d’eau étant sur le palier-,mais la jeune femme s’y plait assez.        

 
   Apparence: 
        
 
*Allure générale (physique): Marie est une jeune demoiselle un peu plus grande que la moyenne,mince,avec une allure pleine de vie et une démarche respirant la spontanéité.Ce que l'on remarque tout de suite chez elle,ce sont ses cheveux d'un roux tirant un peu sur le noisette,lui descendant légèrement en dessous des épaules.La demoiselle possède de grands yeux noisette -miroirs de ses émotions- qui pétillent la plupart du temps,mais qui se glacent vite lorsqu'elle se met en colère.Sa peau est pâle,ses lèvres pulpeuses... En fait,elle n'est pas une véritable déesse à faire fondre les coeurs,mais elle a son petit charme à elle,tout en discrétion.Oh,il ne lui enfaudrait pas beaucoup pour être une vraiue beauté : un peu maquillage,une coiffure plus étudiée qu'une queue de cheval,quelques bijoux discrets,des vêtements vraiment féminins... Il faut l'avouer,chez elle,Marie porte le pantalon,nettement plus partaique pour faire le ménage.Au dehors,même une simple jupe choisie par ses soins a un lointain côté baroudeur et pratique.Sinon,c'est chemise,avec une veste,et dotée de plein de poches s'il vous plaît.         
*Accessoire préféré: Un vieil appareil photo désormais hors d'usage,cadeau de départ de mademoiselle Pontoise.        
 
*Avatar: Aubrey Dollar        

 
 
 
Hors-jeu: 
       

*Disponibilité pour poster: Au moins une fois par semaine.        
*Comment avez-vous connu le forum: Par l'admin,qui a eu la gentillesse de me l'indiquer =)        
*Age réel: 15 ans.        
Niveau de RP (notez vous sur /20): Aller,15/20 (soyons pas vaniteux XD)        
Que pensez-vous du forum ?: Enorme coup de coeur ! Razz         
Que pensez-vous du design du forum ?: Très zoli ^^        
Nombre de lignes capable de faire: Entre 5 (vraiment le minimum du minimum),à... Bah autant que possible XD Les postes longs ne me font pas peur.        
*Code: Pirates des Caraïbes     

_________________



    In this time are we learning
    Or do we sit here yearning
    For this world to stop turning around
    It's now or never

    {Three Days Grace}


Dernière édition par Marie Duroy le Jeu 23 Avr - 10:16 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 21 Avr - 17:14 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elena Desroses


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 49

MessagePosté le: Mar 21 Avr - 20:03 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Alors tu me connais XDD

sublime présentation sa rien a redire le seul hic c'est que c'est tellement pas long que cela ma décourager a la lire ( tu me connais XD) mais rien que les ligne que j'ai vut et vut la longeur c'est une très bonne présentation XDD
_________________
Revenir en haut
Marie Duroy
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 70

MessagePosté le: Mer 22 Avr - 09:59 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

XD


Merçi comme toujours,ma chère,pour le compliment Very Happy Et en ayant hâte de te retrouver en Rp (voit déjà le truc,les 4 membres dans un même sujet... *.*)
_________________



    In this time are we learning
    Or do we sit here yearning
    For this world to stop turning around
    It's now or never

    {Three Days Grace}
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emma Von Reicher
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 54

MessagePosté le: Mer 22 Avr - 11:55 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Wahuu, j'ai adoré la présentation, bravo miss *-* 
 
Puis bah, à me tour je te dis bienvenue... x) 

_________________
¤ Warum du nicht antwortest mich ? ~

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ MSN
Marie Duroy
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 70

MessagePosté le: Mer 22 Avr - 17:09 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Thaaaaaaanks ^^


Ou devrais-je dire... Danke ? XD (bases d'allemand plus que moyennes,on va rigoler devant les SS xP)
_________________



    In this time are we learning
    Or do we sit here yearning
    For this world to stop turning around
    It's now or never

    {Three Days Grace}
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emma Von Reicher
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 54

MessagePosté le: Mer 22 Avr - 17:21 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Aber Bitte Marie  Very Happy (Genre, la fille qui se la joue à peine... XDDDD) 

_________________
¤ Warum du nicht antwortest mich ? ~

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ MSN
Elena Desroses


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 49

MessagePosté le: Jeu 23 Avr - 10:15 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Ya...... Bitte  ^^

 ( je sais plus comment l'écrit l'allemend XD je sais le parler mais l'écrire je l'ai perdus XD)
_________________
Revenir en haut
Louise Arnaud
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2008
Messages: 47

MessagePosté le: Mar 26 Mai - 21:12 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Je valide ta fiche qui en passant est superbement présentée.
Bienvenue sur le forum !!
_________________
Revenir en haut
Marie Duroy
Civiles

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 70

MessagePosté le: Mer 27 Mai - 13:01 (2009)    Sujet du message: Marie Duroy Répondre en citant

Merci madame l'admin Very Happy
_________________



    In this time are we learning
    Or do we sit here yearning
    For this world to stop turning around
    It's now or never

    {Three Days Grace}
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:54 (2018)    Sujet du message: Marie Duroy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Paris sous l'Occupation Index du Forum -> Avant le RPG -> Présentations -> Présentations validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE